En utilisant notre site Web, vous acceptez expressément l‘utilisation de cookies et l‘utilisation de vos informations personnelles dans le but d‘améliorer notre site Web. Ce consentement comprend également l‘utilisation de nos fournisseurs de services, ainsi que la divulgation de vos données à cette fin. De plus amples informations peuvent être trouvées dans notre Politique de confidentialité. .

Je suis d‘accord

Questions à M-sense

Encore des questions ?

Si vous n'avez pas trouvé de réponse à vos questions, écrivez nous. Nous vous répondrons au plus vite et nous mettrons à jour notre FAQ.

Contact

Fonctionnalités — Tout ce que M-sense peut faire

M-sense veut vous aider à réduire vos crises et vos prises de médicaments. Ici vous apprenez quelles fonctions propose M-sense et comment fonctionne l’application concrètement.

M-sense remplace-t-elle un traitement médical ?

Non. Seul un médecin peut diagnostiquer de manière fiable les migraines, différencier les types de maux de tête et tenir compte des autres maladies possibles. Par ailleurs des examens neurologiques ciblés sont toujours nécessaires, et votre thérapie doit être élaborée en concertation avec un médecin. 

Cependant le médecin n’a souvent que peu de temps lors d’une consultation et ce temps peut être mieux utilisé, si les informations nécessaires sont déjà exploitées automatiquement par M-sense. L’application vous accompagne aussi entre les visites chez le médecin. Si vous avez des questions sur l’utilisation de l’application, contactez-nous via le Chat Aide.

Comment M-sense reconnaît si j’ai des migraines ou des céphalées de tension ?

M-sense classe vos maux de tête en migraines ou céphalées de tension selon une classification suivant la norme mondiale ICHD (International Classification of Headache Disorders) et répertorie les caractéristiques et symptômes des crises. Toutefois il arrive qu’on ne puisse qu'établir un diagnostique probable, puisqu'il est rare que les crises remplissent toutes les caractéristiques requises pour un diagnostique clair. Cependant les méthodes de thérapie proposées par M-sense agissent positivement sur tous les types de maux de tête.

Pourquoi devrais-je m’enregistrer dans l’application ?

Avec la création d’un compte nous nous assurons, que vos données ne seront pas perdues. Si vous perdez soudainement votre portable sans avoir fait de sauvegarde au préalable, les données que vous aurez entrées dans M-sense n’auront pas disparu et pourront être rétablies sur un nouvel appareil. En outre il y aura à l’avenir différentes fonctionnalités pour lesquelles un enregistrement est nécessaire, comme le rapport à destination du médecin.

Comment l’application analyse-t-elle les facteurs d’influence de mes maux de tête ?

Dans M-sense se trouvent des années de travail de recherches sur les causes des crises de migraine. Chacune de vos données entrées dans votre journal de bord est analysée et classée par rapport à vos migraines. Les facteurs environnementaux, relatifs au style de vie et hormonaux sont analysés, afin de trouver votre modèle individuel de maux de tête. Par la suite M-sense ne se limite plus à l’analyse de vos données journalières, mais analyse aussi l’effet de vos séances de thérapie sur vos crises de migraine.

Quels facteurs d’influence puis-je suivre avec M-sense ?

À ce jour M-sense permet de suivre les facteurs d’influence suivants:

La météo (Température, pression atmosphérique et humidité de l’air)
Le sommeil (Durée et qualité du sommeil)
La caféine
Les repas sautés
Le niveau d'activité
L’humeur
Le stress
L’alcool
Les cycles menstruels

Pour certains facteurs, les données sont renseignées automatiquement. Par exemple la météo est ajoutée par GPS. Donc si vous entrez uniquement vos crises, vous recevez déjà une analyse de vos éléments déclencheurs par rapport à la température, la pression atmosphérique et l’humidité de l’air. Pour quelques autres facteurs, vous pouvez choisir de les activer ou non.

Qu’est-ce que le rapport à destination du médecin ?

Le rapport à destination du médecin permet à celui-ci de visualiser votre modèle de maux de tête, ainsi que vos données, résumés à l'aide de chiffres et de graphiques. Le choix des données exposées et la mise en page ont été développés en collaboration avec des médecins spécialistes expérimentés. Vous pouvez donc parler avec votre médecin des résultats de votre journal de bord de maux de tête grâce à l'aperçu trimestriel en PDF ou sur papier.

Nous étoffons sans cesse le rapport à destination du médecin et chaque mise à jour est à effet rétroactif sur la totalité de vos données déjà collectées. Votre médecin veut encore plus d’informations ou vous avez une suggestion ? Écrivez-nous !

M-sense est un produit médical certifié – qu’est-ce que cela signifie ?

Votre médecin ne peut se fier entièrement à l’analyse de vos données journalières et au suivi de la thérapie que si cela provient d’un produit médical certifié. Nous avons décidé volontairement qu’une vaste évaluation des fonctions de M-sense soit effectué et une expertise médicale élaborée.

Avec le marquage CE et notre déclaration « CE » de conformité nous prouvons que M-sense répond aux exigences essentielles de santé et de sécurité des directives européennes. De plus M-sense a reçu comme certification le label allemand « Produit de qualité de médecine sur internet » („Qualitätsprodukt Internetmedizin“), une certification des produits de l’Association fédérale pour la médecine sur internet (Bundesverbandes für Internetmedizin).

Comment je peux réduire mes crises de migraine avec M-sense ?

M-sense vous propose de nombreuses fonctionnalités pour lesquelles il est connu qu'elles peuvent réduire la fréquence des migraines et céphalées de tension. On y compte par exemple la relaxation, le sport d'endurance ou des méthodes de thérapie spécifiques aux maux de tête. De nombreuses études médicales s’accordent à dire qu'une méthode de relaxation dans un programme complet peut diminuer d’en moyenne 35-45% la fréquence des migraines, comme par exemple la méthode de relaxation progressive de Jacobson.

Comment une application peut-elle m’aider à réduire ma consommation de médicaments ?

Avec le suivi des médicaments vous pouvez garder une vue d’ensemble sur ceux que vous avez pris, et il est donc impossible de prendre par inadvertance trop d’antidouleurs pendant une crise de migraine.

Une fois que vous avez trouvé vos facteurs d’influence avec M-sense, vous pouvez essayer de les limiter dans les phases de sensibilité élevée aux migraines et maux de tête.

Enfin les méthodes de thérapie non-médicamenteuses dans M-sense aident à réduire la fréquence et l’intensité de vos crises de migraine et de maux de tête, quand elles sont régulièrement mises en pratique. En se basant sur votre analyse, M-sense devient votre coach actif de thérapie et propose des programmes de thérapie personnalisés, qui se déterminent par rapport à vos préférences (par exemple la méthode de relaxation progressive de Jacobson, le sport d’endurance ou la méthode de la thérapie comportementale spécifique aux maux de tête).

Facteurs d'influence — Apprendre à comprendre les relations de cause à effet

M-sense examine différents facteurs d’influence, pour lesquels il a été prouvé, qu’ils peuvent augmenter le risque de migraines ou de céphalées de tension. Il est important de différencier les déclencheurs et les signes annonciateurs, puisque ceux-ci peuvent être facilement confondus. Apprenez-en plus ici sur ces relations ou directement dans l’application.

En quoi la météo impacte-t-elle les migraines et les maux de tête ?

La météo est scindée en trois domaines, qui impactent les migraines ou maux de tête ; ceux-ci sont la température, l’humidité de l’air et la pression atmosphérique. Vous ne devez pas saisir ces données dans M-sense, l’application les renseigne de manière autonome via GPS (pour cela il est nécessaire d'avoir activé les services de géolocalisation).

Température : les variations importantes de température peuvent contribuer à l'apparition d’une crise de migraine ou de mal de tête. En outre une hypersensibilité aux changements de température peut être un signe avant-coureur des crises, c'est-à-dire que celle-ci ne les déclenche pas mais plutôt les annonce.

Humidité de l’air : une humidité de l’air très élevée est souvent citée comme élément déclencheur des crises de migraine, une extrêmement basse beaucoup plus rarement. En cas d’humidité plus élevée, l’intensité des maux de tête peut également s'amplifier.

Pression atmosphérique : les variations de la pression atmosphérique sont aussi considérées comme des éléments déclencheurs fréquents de crises de migraine. Certaines cellules cérébrales en rapport avec les maux de tête, sont plus actives en cas de baisse de la pression.

Comment le sommeil influence-t-il les migraines et maux de tête ?

La durée tout comme la qualité du sommeil sont fréquemment citées comme facteurs d’influence pour les migraines et les céphalées de tension.

Durée du sommeil : Trois personnes atteintes sur quatre donnent le manque de sommeil comme l’un de leurs éléments déclencheurs. Un peu moins d’un sur quatre rapporte de plus, que ses crises sont déclenchées par un trop long sommeil ou un lever trop tardif. Une durée moyenne de sommeil plus courte peut être un signe annonciateur de migraine.

Qualité du sommeil : un sommeil profond et réparateur vous permet de commencer la journée positivement et favorise votre détente corporelle et psychique. Une mauvaise qualité de sommeil liée à un sommeil trop court augmente chez de nombreuses personnes le risque de migraine.

Comment la caféine impacte-t-elle les migraines et maux de tête ?

La caféine peut avoir des répercussions positives aussi bien sur les migraines que sur les céphalées de tension. Certains médicaments contiennent d'ailleurs une combinaison de caféine et d’antidouleurs. Toutefois le cerveau s’habitue en seulement deux semaines à une forte dose de caféine (>200mg de caféine, soit environ deux tasses de café). C’est pourquoi la caféine est moins efficace, si vous en prenez souvent. 

Une baisse de la consommation de café le weekend peut vous conduire à des crises de migraine ou céphalées de tension. Vous pouvez donc essayer de voir si vos migraines sont dues à une sorte de syndrome de manque. M-sense est là pour vous aider à suivre votre consommation. Encore un conseil : celui qui a l'habitude de boire beaucoup de café ou de thé devrait les préparer un peu plus légers.

Quelle influence ont les repas sautés sur les migraines et maux de tête ?

Chez 75% des personnes concernées, les repas sautés et irréguliers sont des éléments déclencheurs de leurs crises migraineuses. Sauter un repas fait baisser le taux de glycémie et peut ainsi provoquer une crise.

Des repas réguliers et riches en glucides ainsi qu'une bonne hydratation sont donc à privilégier. Une fringale soudaine, bien que vous ayez mangé régulièrement, peut être un signe avant-coureur d'une crise de migraine.

Comment l’activité physique influence-t-elle les migraines et maux de tête ?

Vous pouvez prévenir les crises de migraine avec une bonne condition physique. Les sports d’endurance tels que la natation, le cyclisme ou le footing permettent de se maintenir en forme. En revanche le suractivité dans le cadre d'une compétition sportive peut aussi déclencher des crises chez certaines personnes.

Lors de migraine la douleur s’intensifie la plupart du temps avec des activités physiques courantes (par exemple se pencher ou marcher), elle conduit donc souvent de nombreuses personnes à éviter les exercices même après la fin de la crise de maux de tête. Il est préférable de se remettre lentement et doucement à des activités physiques quotidiennes après une crise de migraine avec une multitude d’habitudes et de rituels comme prendre les escaliers ou se lever une fois par heure de son bureau. 

Le plus souvent les maux de tête de type « céphalée de tension » ne s’intensifient pas avec les activités physiques. Il arrive même que l’exercice ait un effet positif sur celles en cours. Exactement comme pour les migraines, la pratique régulière d'un sport d’endurance a des répercussions positives sur la fréquence des céphalées de tension.

Quel est l'impact de l’alcool sur les migraines ?

Une personne sur trois soupçonne l’alcool d’être responsable de ses crises de migraine au moins occasionnellement ; une personne sur dix  en est certaine.

Certaines substances présentes dans les boissons alcoolisées peuvent également provoquer les crises de migraines, par exemple la tyramine qui se forme dans de nombreux produits alimentaires par fermentation. L’alcool a un effet euphorisant et la tyramine peut stimuler la motivation et la performance. De ce fait les réserves d’énergie sont éliminées plus rapidement et la sensibilité aux crises de migraine est augmentée.

C’est pourquoi le moment de la journée auquel vous consommez de l’alcool peut aussi influencer votre sensibilité : une coupe de champagne à un pot d’anniversaire au bureau peut potentiellement contribuer à une migraine le lendemain, alors qu’un verre de vin rouge avant le coucher peut rester sans conséquence.

Pour les céphalées de tension, l'impact de la consommation d'alcool est malheureusement encore méconnue.

Comment le stress influe-t-il sur les migraines et maux de tête ?

Le stress est réputé pour être un déclencheur fréquent de crises de migraine. Pourtant ce n'est pas tant le niveau de stress que sa variation qui est le facteur d'influence en jeu, que ce soit en passant de la détente au stress ou du stress à la détente. C’est pourquoi il est judicieux de réduire l'amplitude de ces variations. M-sense utilise pour cela certaines de ses thérapies non-médicamenteuses, notamment la méthode de relaxation progressive de Jacobson.

Quel lien y-a-t-il entre les cycles menstruels et les migraines ?

Environ la moitié des femmes atteintes de migraines observent que leurs crises coïncident avec leurs cycles menstruels. À travers ce diagnostic deux sortes de migraine sont différenciées : entre 5 et 10% des femmes souffrent de migraine cataméniale, purement menstruelle, avec des crises qui apparaissent exclusivement un ou deux jours avant ou après les règles et dans au moins deux cycles menstruels sur trois. En revanche en cas de migraines liées aux menstruations, les crises apparaissent fréquemment entre un et deux jours autour des règles, mais tout aussi bien à n’importe quel autre moment du cycle. M-sense peut aider à déterminer, s’il s’agit d’une migraine cataméniale –c’est-à-dire purement menstruelle- ou une migraine liée aux menstruations.

À partir de 40 ans on suppose que la baisse du niveau d’œstrogène déclenche des crises de migraine. Des études récentes semblent le prouver encore une fois, mais les relations physiologiques exactes restent à ce jour inexpliquées. Il est supposé que les oscillations hormonales liées aux cycles sont une épreuve pour le corps humain.